LE CIEL AU TELESCOPE

Le ciel au télescope

Par Carine Souplet et Bertrand D’Aarmagnac

Editions Stelvision

Sortie : septembre 2021

Niveau de difficulté : 1/5

Un nouveau guide vient de paraitre et je dois dis dire que je l’attendais avec une certaine impatience.

Après l’excellent ouvrage « Le ciel aux jumelles », Bertrand d’Armagnac s’associe à Carine Soupel pour ce nouvel ouvrage.

Ce guide tient-il toutes ses promesses ? La réponse dans la suite de la chronique !

On commence par un chapitre avec un titre évocateur et qui me plait : « Apprivoisez votre télescope ou votre lunette ». On ne le répètera jamais assez, sans faire l’effort de connaitre son instrument et du matériel associé, on n’arrive pas forcément à grand chose. Les étoiles ne tombent pas du ciel ! Alors quelques notions de base ne sont pas inutiles pour s’ouvrir le chemin du ciel.

Suivez le guide, il vous donnera de précieux et judicieux conseils pour devenir un dénicheur de galaxies !

Vous êtes désormais prêts à passer à la vitesse supérieure. Vous vous apprêtez à céder aux appels du ciel. C’est l’heure du grand saut mais avant, il faut savoir quelques petites choses après la technique de votre télescope/

Choisir son lieu d’observation, se repérer, etc. Autant de précieux conseils qui vous seront donnés dans le guide pour vous faire apprécier au mieux votre première sortie sur le terrain.

Vous pourrez même vous familiariser avec une discipline qui revient en force depuis quelques mois : l’astrodessin. Discipline peu exigeante en termes de matériels (en tout cas bien plus accessible que l’astrophoto), l’astrodessin est un excellent moyen pour affuter votre œil d’astronome. A la recherche du petit détail, vous aurez alors la possibilité d’apprécier toute la beauté de l’objet figé dans votre oculaire.

Dans la suite du livre, nous basculons cette fois dans le concret avec les observations du système solaire.

Honneur à notre satellite, la Lune qui offre de splendide points de vues pouvant être trouvés très facilement. Tout cela à différentes périodes de la lunaison (peut-être à part la pleine Lune, mais les astronomes n’aiment pas la plaine Lune).

Au rayon des curiosités (et quelles curiosités !) laissez vous séduire par Jupiter et sa grande tache rouge, Saturne et ses splendides anneaux. Pour Uranus et Neptune, c’est un peu compliqué, mais loin d’être impossible !

Et enfin, arrivent les objets du ciel profond. Voilà un terme peu commode ! Ciel profond ? C’est quoi ? Ce sont tous les objets se trouvant en dehors de notre système solaire. Autant vous dire qu’il y en a un pqauet !

Alors ce guide ne vous emmènera pas sur une minuscule galaxie située à plusieurs milliards d’années-lumière (dont votre télescope ne pourra de toute façon pas capter les photons), mais sur des objets très accessibles et tout aussi ravissant.

Avec des grands classiques comme M81/82 ou le triplet du Lion mais aussi des originalités avec quelques astérismes, votre soif de vue spectaculaire devrait être satisfaite.

Chaque fiche s’accompagne d’une carte vous permettant de repérer l’objet par rapport à des étoiles bien visibles ainsi que sa description et les vues à différents diamètres.

Lorsque vous aurez épuisé toutes les idées du guide, vous aurez déjà acquis une bonne expérience de l’observation astronomique !

Mon avis : eh bien voilà, un guide que je vais précieusement conserver ! Très bien conçu, largement accessible aux débutants, il vous emmène sur les chemins du ciel très simplement. Pouvant être utilisé sur le terrain, il sera le compagnon idéal de vos soirées d’observations.

Une très belle parution !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s