2040 TOUS DANS L’ESPACE ?

2040 Tous dans l’espace ?

Par Hugo & Maxime LISOIR

Editions ALISIO Sciences

Sortie : février 2021

Niveau de difficulté : 1/5

J’ai vu pas mal de critiques et d’avis sur ce livre alors que leurs auteurs n’avaient (peut-être) lu que le titre. C’est vrai que l’on pourrait se dire que l’on part une nouvelle fois dans des idées fantasques de l’Homme qui part conquérir des exoplanètes, etc…

Pourtant, ce n’est pas l’idée ni la philosophie de ce livre. Comment le suggère les auteurs, il ‘agit plutôt de voir ce qu’il sera possible de faire en 2040, de part des projets déjà lancés ou qui le seront bientôt.

Et c’est finalement un livre plein de réalisme qui s’offre à nous.

On commence par exemple à parler du futur remplaçant du JWST. Il n’est pas encore lancé (le sera t-il en 2021 ?) que les projets commencent à fleurir, notamment pour un lancement prévisible en … 2040 ! Quand on y pense, c’est demain (enfin presque).

Ce qui est certain aussi, c’est que l’exploration humaine ne marquera pas de pause dans les décennies à venir. Si l’exploration de Mars est un sujet mouvant et qu’aucune date ne parait pour l’instant réaliste, il n’en est pas de même pour la Lune. Là encore, une union forte entre les nations sera nécessaire, tout comme une forte volonté politique. On a pu voir, notamment aux Etats-Unis, que les changements politiques majeurs peuvent expédier très rapidement des projets dans les cartons.

Et qu’en sera t-il du tourisme spatial ? Pourrons-nous voir une véritable démocratisation de ce secteur ?

Au fil des lancements dans l’espace, le nombre de débris se multiplie. Cela représente bien évidemment un danger pour les satellites mais aussi pour les stations spatiales. Mais il ne s’agit pas là du seul danger. Les astéroïdes pourraient aussi nous réserver de très mauvaises surprises. Quelles sont les solutions envisagées pour se prémunir de cette menace ?

Enfin l’exploration de notre système solaire restera importante. On peut notamment penser qu’une mission automatisée ira rendre visite à Uranus et Neptune. Ces deux planètes demeurent relativement mystérieuses et ce n’est pas les archives de données des sondes Voyager il y a 40 ans qui nous aideront à dévoiler leurs secrets. Et pourrons nous aller plus loin ? L’étude des exoplanètes subit un véritable essor et on peut raisonnablement imaginer que les efforts se maintiendront pour repérer une exoplanètes potentiellement capable d’accueillir la vie. Il reste du chemin à parcourir, mais d’ici 20 ans, les progrès technologique amélioreront notre perception de ces astres lointains.

Mon avis : si le titre peut paraitre un peu sensationnaliste, le reste du livre est basé sur des faits et des vérités. C’est un livre que j’ai découvert avec plaisir et qui permet d’avoir une vue sur ce que sera l’astronomie dans les 20 prochaines années. Le discours est accessible à tous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s