TROUS NOIRS ET QUASARS

Trous noirs et quasars

Par Françoise Combes

Editions CNRS

Sortie : mars 2021

Niveau de difficulté : 2/5

Ces astres fascinent autant qu’ils suscitent la crainte. Les trous noirs, présentés à tord comme des aspirateurs cosmiques, sont l’objet de beaucoup d’attention pour tenter de mieux les comprendre.

Françoise Combes, experte dans le domaine de la dynamique des galaxies fait le point sur les recherches et les récentes découvertes sur ces astres.

Dans un discourt simple, l’auteure nous décrit ces astres incroyablement complexe dans lesquels la lumière n’a pas encore trouvé la solution pour s’échapper. Si ces derniers sont observés depuis un certain temps maintenant, la première image révélée par les équipes de l’Event Horizon Telescope est une pierre énorme apportée à l’édifice des connaissances. Jamais une telle image n’avait été produite et les données permettent d’en savoir encore un peu plus.

Notre Voie Lactée n’est pas dépourvue de trou noir ! Elle en possède bien un, caché en son centre. Il n’est pas très actif mais les orbites très particulières des étoiles situées à sa proximité, ont trahi sa présence. Les équipes de recherche travaillent sur une manière d’imager le trou noir central de notre galaxie, comme pour M87. Peut-être aurons-nous la chance d’observer bientôt les entrailles de notre galaxie ?

La détection d’ondes gravitationnelles permettra également d’en savoir plus sur ces astres. Ces ondes sont détectées notamment lorsque deux trous noirs fusionnent. Françoise Combes abordera brièvement cet élément dans un chapitre car il permet de nouvelles perspectives pour accroitre nos connaissances.

Finissions par les quasars. Sous ce terme un peu barbare se cachent des centres galactiques particulièrement actifs. Cette activité se traduit par la très forte luminosité émise par le centre galactique. Et vous verrez que le lien qui uni trous noirs et quasars est finalement très, très proche…

Mon avis : un livre court, qui se lit très vite mais qui est en revanche très accessible. Il se destine aux curieux qui veulent en savoir plus sur ce domaine de recherche. Bref, c’est une belle découverte contée par l’une des plus grandes astrophysiciennes françaises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s