CHASSEURS DE PLANETES

Chasseurs de planètes

Par François Rothen

Éditions PPUR

Sortie : octobre 2015 (nouvelle édition à paraître)

Niveau de difficulté : 2/5

9782889151400_internet_w290

          Si les 6 premières planètes du système solaire sont connues depuis l’Antiquité (Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter et Saturne), il a fallu énormément de temps pour que les 2 dernières puissent être mises en lumière.

Cet excellent livre retrace donc cette quête sans relâche des corps de notre système solaire. De la découverte d’Uranus à la course pour Neptune, cette chasse aura mobilisé de grands noms de l’astronomie. Elle mobilisera et mettra en valeur les prouesses humaines pour l’époque. La position de Neptune a été déterminée avec précision par l’astronome Français Urbain le Verrier.

Cependant, les succès ne sont pas toujours au rendez-vous. Je prends l’exemple de l’hypothétique planète Vulcain qui aurait du se situer entre le Soleil et Mercure. Une anomalie gravitationnelle qu’Einstein parviendra à résoudre grâce à la relativité. Point de Vulcain donc, mais sans doute d’autres planètes qui se cacheraient aux confins du système solaire. La course pour Pluton est lancée ! Elle sera découverte par l’américain Clyde Tombaugh. Pluton sera d’ailleurs déclassée de son rang de planète en 2006 pour devenir une planète naine.

Le temps passe, les technologies s’améliorent grandement et nos connaissances permettent de repousser sans cesse nos limites. C’est ainsi que l’Homme va jeter à travers l’espace, ses premières « bouteilles » à la mer. Des messages radio, une plaque sur la sonde Pioneer, ils sont destinés à une éventuelle civilisation. Les probabilités pour que ces messages soient reçus et décryptés sont dérisoires, mais ils ont le mérite de nous interroger sur notre place dans l’Univers.

Les limites seront repoussées encore plus loin, en 1995, grâce à deux astronomes : Michel Mayor et Didier Queloz. Avec le télescope de l’Observatoire de Haute Provence, ils parviendront à détecter la première planète extrasolaire. Une révolution !

Aujourd’hui, le nombre n’importe plus car nous savons qu’elles sont en nombre très important. Il est d’ailleurs probable que chaque étoile de notre propre galaxie soit accompagnée d’une ou plusieurs planètes. Ces exoplanètes, on arrête de les compter car le chiffre devient important. Les satellites comme Kepler en ont découvert quelques milliers, et la moisson va continuer de s’étoffer. Ce qui importe maintenant, c’est de parvenir à caractériser ces exoplanètes. Ont-elles une atmosphère ? De quoi est-elle constituée ?

Le but ultime étant de parvenir a trouver une planète semblable à la Terre au niveau de son habitabilité. Mais le chemin est encore long !

Pour ne rien manquer de l’actualité du site et des nouvelles parutions, abonnez-vous ! 😉 Et retrouvez Astrobook21 sur :

Facebook : https://www.facebook.com/astrobook21/

Instagram : https://www.instagram.com/astrobook21/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s