BAÏKONOUR

BAÏKONOUR – Vestiges du programme spatiale soviétique

Par Jonk

Éditions Jonglez

Sortie : octobre 2019

Niveau de difficulté : 1/5

9782361953768-475x500-1

          C’est pour le moins un témoignage exceptionnel que nous livre le photographe Jonk : une véritable plongée dans le programme spatial soviétique Buran, développé dans les années 70 à 90.

Jonk est un photographe qui affectionne particulièrement l’exploration urbaine. Son parcours l’a progressivement poussé à s’immerger dans des zones totalement abandonnées où le temps et la nature tentent d’effacer les traces du passé. Grand voyageur, il a pu immortaliser des paysages aux quatre coins du monde. Mais un voyage nous intéresse tout particulièrement ici, celui opéré au Kazakhstan, plus précisément sur le site de Baïkonour.

Bien connu des amateurs d’astronautique, Baïkonour est aujourd’hui le point de départ des fusées Soyouz qui ravitaillent notamment l’ISS. Perdu dans le désert, ce site créé dans les années 50 pour le programme spatial soviétique, abrite des trésors abandonnés dont nous n’avons que très peu d’images de ce qu’il en reste aujourd’hui. Jusqu’à ce que Jonk décide d’y aller faire un petit tour…

Ce voyage l’amènera au plus près des 2 navettes spatiales construites durant les années 80, dans le cadre du programme spatial Buran. Ce programme de développement de navettes devait répondre au programme américain. Une seule navette prendra son envol avec un lanceur Energia. Ce programme prendra fin dans les années 90. Le climat géopolitique ayant évolué et le régime soviétique était à cours de liquidité pour pouvoir poursuivre son financement.

Notre photographe aura fort à faire : capter les photons des ces lieux surveillés de près, sans se faire prendre… Et pour compliquer un peu plus la tache, un lancement sur le site de Baïkonour, à plusieurs encablures des lieux de stockage des navettes, aura lieu pendant leur périple.

Son expédition lui permettra de ramener des clichés insoupçonnés des navettes et des bâtiments dont le temps semble s’être figé en l’espace d’un instant.

Mon avis : l’essentiel de l’ouvrage est constitué de photographies, mais le texte de Jonk sur son parcours, nous immerge inévitablement dans une ambiance particulière. Nous pourrions aisément nous imaginer aux côtés de Jonk durant ce périple.

Les photos quant à elles, témoignent d’une sorte de fin de course entre soviétiques et américains. Le temps s’est figé sur ses navettes dont il ne reste plus grand chose d’autre que la carcasse entourée d’un grand hall désertique.

Pour ne rien manquer de l’actualité du site et des nouvelles parutions, abonnez-vous ! 😉 Et retrouvez Astrobook21 sur :

Facebook : https://www.facebook.com/astrobook21/

Instagram : https://www.instagram.com/astrobook21/

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s