LA COMETE

La comète – Le voyage de Rosetta

Par Jean-Pierre Bibring et Hanns Zischler

Éditions Xavier de Barral

Sortie : mars 2019

Niveau de difficulté : 1/5

la-comete-le-voyage-de-rosetta.jpg

          Elles ont longtemps été le symbole des mauvais présage, des malédictions et il aura fallu des siècles pour que les comètes deviennent des objets du système solaire, comme les autres.

Comme les autres, vraiment ? Pas tout à fait… Ces astres sont les vestiges de la formation de notre système solaire. Des fossiles vieux de 4,5 milliards d’années et qui renferment très certainement beaucoup de secrets sur l’apparition du Soleil et des planètes.

C’est pourquoi, étudier les comètes est un véritable enjeu pour en savoir plus sur nos origines et sur l’apparition de la vie. Et ce fut l’objectif de la mission spatiale Rosetta, mise en place par l’Agence Spatiale Européenne.

Le chemin fut semé d’embûches, mais au final, la fusée Ariane 5, a pu propulser la sonde pour son long périple. C’était le 2 mars 2014. Un incident sur la fusée précédente, causant la perte de 2 satellites, aura retardé de près d’un an, le lancement de la sonde. Par conséquent, les équipes ont été obligées de changer d’objectif. Les conditions n’étant plus satisfaisantes pour s’approcher de la cible initiale (la comète Wirtanen), ce sera finalement la comète 67P/Tchourioumov-Guerassimenko qui fera l’objet de la mission.

Et la mission est ambitieuse ! Premier moment fort de la mission, la sortie de la sonde de son hibernation de près de 2 ans. Rosetta s’approche tout doucement de la comète et aura l’occasion de rendre visite à deux astéroïdes durant son voyage (Steins et Lutetia).

Mais l’apothéose a lieu avec l’atterrissage du module Philae, à la surface d’une comète. Une grande première.

Et c’est un véritable exploit tant la tache est ardue. Faire atterrir un petit module sur un astre d’une aussi faible gravité, est un exercice périlleux.

Philae touche le sol, mais rebondi 3 fois avant de se stabiliser en bien mauvaise posture. Des données essentielles seront malgré tout envoyées vers la Terre garantissant la réussite de la mission.

Le 30 septembre 2016, la sonde Rosetta est allée rejoindre le module Philae à la surface de 67P pour un repos éternel, bien mérité.

Ce livre, essentiellement composé de photographies de grande qualité, nous replonge dans cette fabuleuse histoire de l’exploration spatiale. Ne présentant pas de difficulté majeure, il compile les plus belles images de la comète. Sans oublier les images de Philae qui a été retrouvé par Rosetta quelques jours seulement avant la fin de la mission !

Bref, c’est un livre à dévorer avec les yeux et dont on ne se lasse pas de regarder !

Pour ne rien manquer de l’actualité du site et des nouvelles parutions, abonnez-vous ! 😉 Et retrouvez Astrobook21 sur Facebook et Instagram.

Crédits photos :

– 67P : @ESA

– Couverture du livre : @Editions Xavier de Barral

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s