LES FACES CACHÉES DE LA LUNE

Les faces cachées de la Lune – A la conquête de notre satellite…

Par Antoine Meunier

Editions JPO

Sortie : mars 2019

Niveau de difficulté : 1/5

51R0bgVdA1L._SX316_BO1,204,203,200_

        C’est une belle histoire que l’auteur nous propose. Celle de l’aventure spatiale habitée et plus particulièrement la conquête de la Lune.

Il est vrai que la Lune fascine, elle intrigue et stimule les imaginations. De Cyroano de Bergerac à Jules Verne, l’auteur nous montre à quel point elle est entrée dans la culture populaire.

C’est un rêve qui deviendra bientôt réalité. Nous sommes au lendemain de la seconde guerre mondiale, le 24 août 1946, un missile V2 transmet la première photo de la Terre.

Les tensions américano-soviétiques s’accentuent. Wernher Von Braun, génie allemand de l’astronautique, peaufine ses projets aux USA. De l’autre côté, on ne se laisse pas impressionner et sous l’impulsion de Korolev, le programme spatial soviétique sera, pendant quelques années, à la pointe, devançant très nettement les américains.

Spoutnik en 1957 sera une démonstration mondiale de cette suprématie. Piqués au vif, les américains ne se laisseront pas impressionner et Von Braun entrera en scène alors. En 1958, le satellite Explorer 1 sera lancé dans l’espace. Mais devant la grande avance soviétique dans ce domaine, il sera décidé la création d’une agence dont les objectifs seraient totalement tournés vers l’espace : ce sera la NASA.

Un nouveau tournant se produira en 1961 et le vol de Youri Gagarine dans l’espace, une première mondiale. Comment vont réagir les américains ? Quels moyens pourraient permettre d’enrayer les humiliations à répétition ?

C’est Kennedy qui tranchera et qui donnera pour objectif qu’un américain foule le sol lunaire avant la fin de la décennie 1960. Tout est à construire, ou presque : concevoir une fusée suffisamment puissante, constituer une équipe d’astronautes et les entrainer, construire le module lunaire. Bref, le chantier est titanesque.

Les essais s’enchainent, les échecs aussi. Fort heureusement, ceux-ci ne sont que des satellites. Même si plusieurs drames lors des tests en orbite terrestre, on été évités de grande justesse !

La NASA va d’ailleurs payer sa grande négligence et son impatience. Au cours d’un banal exercice au sol, trois astronautes (Gus Grissom, Roger Chaffee et Ed White) meurent dans l’incendie de leur capsule. Les américains retiendront cette terrible leçon et apporteront environ 1 300 modifications à leurs appareils pour éviter de nouveaux drames.

Nous passons ensuite à l’année 1968, la lutte s’intensifie. Américains comme soviétiques sont tout proche de la Lune. Mais les soviétiques s’éparpillent et la NASA sera la première à poser des hommes à la surface de notre astre voisin, en 1969.

La course est gagnée. L’auteur nous partagera dans la suite des pages, l’héritage de ces missions, avant de se plonger dans la suite du programme spatial avec le développement des navette Challenger et Colombia, puis enfin, Skylab et l’ISS.

Il serait faux de penser que la Lune n’est plus l’objet de missions. Les chinois pourront probablement envoyer un taïkonaute sur le sol lunaire durant la prochaine décennie. Mais le chemin est long et aujourd’hui plus personne ne souhaite prendre le risque de vouloir aller trop vite…

Mon avis : Un livre agréable à lire qui retrace fidèlement l’histoire de la conquête de notre satellite. Je regrette juste le passage sur les différentes missions Apollo qui, non citée dans l’ordre chronologique, m’ont un peu perdu. Mais dans l’ensemble, il s’agit d’un bon livre que vous pourrez lire sans difficulté.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s