ILS ONT MARCHE SUR LA LUNE

Ils ont marché sur la Lune – 50 ans d’épopée photographique

Par Piers Bizony

Editions Delachaux et Niestlé

Sortie : octobre 2018

Niveau de difficulté : 1/5

91ijjP6ZuPL

     L’accès à l’espace est un vieux rêve de l’Humanité. Les moyens et les outils technologiques n’ont été accessibles qu’à partir de la moitié du XXème siècle.

Le domaine spatial a véritablement quitté le domaine de l’imaginaire (à travers les fabuleux ouvrages comme ceux de Jules Verne, par exemple) pour accéder à un domaine plus concret ou se rencontrent les secteurs industriels, politiques et militaires.

La course à l’espace est véritablement lancée lorsque Spoutnik, première sonde spatiale, est lancée mais surtout quand Gagarine devient le premier homme à accéder à l’espace. Les États-Unis sont quelque peu humiliés par ces deux succès soviétiques.

    Mais la résurrection n’est pas loin et les américains se lancent corps et âme dans une course effréné à la Lune. L’essor des missions Apollo résumé une époque ou la prise de risque était largement acceptée.

Si les différents modules et appareils de ces missions nous apparaissent relativement fragiles aujourd’hui, compte-tenu des avancées technologiques effectuées en cinquante ans, ils étaient redoutables de fiabilité. Même si des défaillances ont existé.

     Cette épopée n’aurait sans doute jamais connu une telle popularité si aucune image n’avait pu être faite. Et les appareils Hasselblad, fabriqué en Suède, ont immortalisé ces voyages spatiaux. Des milliers de photos ont été prises. Les pellicules subissent aujourd’hui les méandres du temps et sont précieusement conservées au frais.

Mais avant d’accéder à la Lune, un minimum de préparation est nécessaire. Ce sera le rôle des missions Gemini. Neil Armstrong aura déjà l’occasion de se mettre en évidence en gardant le contrôle de son module, alors en perdition, avec beaucoup de sang-froid.

Aller dans l’espace n’est pas sans risque, bien au contraire. Les astronautes en ont bien conscience. Un voyage dans l’espace ne sera probablement jamais sans risque, d’ailleurs.

Malheureusement, les astronautes des missions Apollo feront ce triste constat. Lors d’une mission anodine, trois astronautes de la mission Apollo 1 ont perdu la vie dans l’incendie de leur capsule, au sol. Missions à risque, on compte en moyenne 1 mort pour 28 astronautes…

       La pression russe se fait de plus en plus sentir. Ils tentent de développer une fusée géante, du gabarit de la Saturn V américaine. Ce sera finalement un échec mais les américains savent qu’ils ne doivent pas perdre de temps.

Apollo Saturn V

La géante fusée Saturn V prête a envoyer l’équipage d’Apollo 11 sur la Lune. Source : NASA

La mission Apollo 8 sera la première a envoyer des clichés en couleurs, de la Terre. On note un début de prise de conscience de notre taille insignifiante dans l’espace.

     C’est le 20 juillet 1969 que la course à la Lune sera à son apogée. C’est certainement le pari le plus osé. L’atterrissage du module Eagle a connu quelques péripéties, mais au final, Armstrong et Aldrin seront les premiers à marcher sur la Lune.

L’auteur nous fera vivre tous ces évènements grâce aux somptueuses photos de la NASA.

    Les missions s’enchainent et hormis Apollo 13 qui a failli être fatale aux astronautes à son bord, tout se déroule parfaitement bien.

Le programme Apollo se terminera en 1972. Plus aucun homme n’aura foulé le sol lunaire depuis cette date. Pour autant, cela ne signifie pas l’abandon total des missions spatiales habitées puisque les projets de stations spatiales commencent à émerger.

edu_what_was_the_apollo_program

Les trois dernières missions Apollo ont bénéficié d’un rover lunaire pour étendre leurs explorations de notre satellite. Source : NASA

On observe un rapprochement entre russe en américains lors de l’arrimage des modules Apollo et Soyouz en 1975. Cette collaboration se poursuivra avec la mise en places des stations Mir et ISS.

     L’ère des navettes spatiales connaitra également son apogée, mais plongera la NASA dans de grandes périodes de doutes avec l’explosion de la navette Challenger en 1986 et la désintégration de la navette Columbia lors de sa rentrée atmosphérique, en 2003.

Aujourd’hui, la Station Spatiale Internationale est la seule rampe d’accès à des séjours habités dans l’espace. Mais sera-t-elle une rampe de lancement pour de futures missions habitées en direction de la Lune ou de Mars ?

iss_sts119_big

L’ISS, futur tremplin pour Mars ? Source : NASA

Mon avis : ce livre ne décrit pas avec une précision extrême l’ensemble des missions Apollo, mais nous fait voir de très belles images. Des images célèbres, d’autres un peu moins, mais qui montrent toute l’ingéniosité de la conception des modules et de la beauté de notre environnement spatial.

Pour ne rien manquer de l’actualité du site et des nouvelles parutions, abonnez-vous ! 😉 Et retrouvez Astrobook21 sur Facebook et Instagram.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s